Trouver un prestataire
Avez-vous besoin d'un contrat d'assurance ?
Découvrez comment trouver un professionnel de santé avec MSH
Déjà membre ?
Connectez-vous pour trouver un professionnel de santé
Equipe commerciale
Service gestion
Équipe commerciale individuels
De 9h00 à 18h00 (CET)
Nous contacter par e-mail
Équipe commerciale entreprises
De 9h00 à 18h00 (CET)
Nous contacter par e-mail
Accès rapide

VIE A L'ETRANGER – Publié le 07/12/2021

 

Si vous avez prévu de vous expatrier en famille, particulièrement avec des enfants en âge d’être scolarisés, le choix du système éducatif est une question qui s'impose naturellement. Ce n’est pas une étape à prendre à la légère car l’acclimatation de votre ou vos petit.s en dépend largement. Quels sont les éléments à bien considérer ?

Sommaire

Les écoles françaises ou internationales

Le système éducatif local

La scolarité complémentaire

L’école à la maison : une bonne idée ?

 

 

Si vous êtes Français et que vous vous expatriez dans un pays francophone, la question de la scolarité ne devrait pas poser trop de problèmes. Généralement, les enfants arrivent à s'adapter au système éducatif du pays d'accueil même si des différences culturelles ou d’éducation pourront parfois les surprendre. Mais si votre nouvelle vie à l’étranger se passe dans un pays non francophone, il est important de se poser les bonnes questions. Quel type de système éducatif convient le mieux à vos enfants : scolarité internationale ou locale ? Préfèrerez-vous l'enseignement à distance, l’école à la maison ? Le choix est assez large. Il faut aussi évaluer les besoins de vos enfants, chacun étant unique. Quelle est leur capacité à interagir avec leurs camarades issus de cultures différentes et à s’intégrer dans un système éducatif qui varie du leur ?

Les écoles françaises ou internationales

 

 

Aujourd’hui, les établissements scolaires d’enseignement français sont présents dans 139 pays dans le monde.

 

Avec un programme éducatif suivant celui de l’Education nationale, ces écoles répondent en termes de cursus aux besoins des élèves français. Ils pourront néanmoins élargir leur scope social en rencontrant des enfants d’autres horizons et d’autres cultures, scolarisés eux aussi à l’école française. C’est idéal pour une expatriation de courte durée. L'enfant peut reprendre ses études normalement à son retour d'expatriation, sans être confronté à un contre-choc culturel.

 

Il existe aussi des écoles françaises « hors-contrat » avec l’Etat français qui disposent de leurs propres programmes scolaires et méthodes pédagogiques. Pensez donc à bien vous renseigner avant de faire votre choix.

 

De nombreuses études réalisées ces dernières années démontrent qu'au moins 20 % des expatriés français préfèrent les écoles internationales pour diverses raisons.

 

 

Le cursus international présente de nombreux avantages. Il peut aider les élèves à avoir une plus grande ouverture d’esprit et à développer leurs compétences linguistiques. Les familles expatriées pour une longue durée optent souvent pour ce type de scolarité, car il permet aux enfants non seulement d'approfondir leurs connaissances et devenir plus indépendants mais aussi de tisser des liens de qualité avec d'autres enfants d'origines diverses.

 

Tout cela a un coût, et le choix peut être assez contraignant pour les parents expatriés. La scolarité internationale est généralement plus chère que la scolarité française ou locale.

Pensez à vous renseigner d'abord sur l'offre et les coûts inclus à savoir les frais d'inscription, annuels et le coût du matériel scolaire. Si vous êtes salarié, dépendant de votre contrat d'expatriation, vérifiez également si votre employeur prend en charge la scolarité de vos enfants ou au moins les frais de scolarité. Cela vous permettra d'y voir plus clair.

Le système éducatif local

 

Toutes les villes ne proposent pas une école française ou internationale. Vous pouvez toujours opter pour la scolarité locale. Vos enfants devront s’adapter rapidement à une culture et une langue qu’ils ne connaissent pas.

 

On dit toujours que l'apprentissage d'une langue en immersion est le meilleur moyen de développer ses connaissances. Dans de nombreux pays, l'anglais est la langue d'enseignement, donc vos enfants ne devraient pas avoir trop de mal à s'adapter, qu'ils soient déjà bilingues ou pas.

 

Mais si ce n'est pas le cas, pas de panique ! Ce sera sans doute l'occasion pour eux de découvrir une nouvelle langue. En outre, le système éducatif local leur permettra d'apprendre plein de choses qu’ils n'auraient pas eu la chance de découvrir dans votre pays d'origine ou dans une école française : l'histoire et la culture de votre pays d’accueil, les valeurs et les normes…

Cette capacité d’adaptation leur servira tout au long de leur vie personnelle et professionnelle. C’est une méthode qui peut être plus difficile à intégrer pour les enfants notamment au début de l’expatriation et au retour dans le pays d’origine.

La scolarité complémentaire

 

Quel que soit le choix que vous fassiez pour vos enfants, la scolarité complémentaire peut s’avérer une option intéressante si vous souhaitez qu’ils gardent un lien avec la France. Il existe en effet un panel de programmes de formation à distance allégés, grâce auxquels les enfants pourront réintégrer plus facilement le système éducatif français au terme de l'expatriation.

 

 

Ce système d'enseignement ne signifie en aucun cas une double scolarité.

Pas besoin de passer par un établissement français à l’étranger pour s'inscrire. Les cours sont disponibles à tous les niveaux, de la maternelle aux études supérieures.

L’école à la maison : une bonne idée ?

 

 

Cela dépend évidemment de votre emploi du temps, mais il s'agit d'une option qui se répand de plus en plus aux quatre coins du monde. Les parents sont nombreux à faire le choix de scolariser leurs enfants à domicile, particulièrement avec la crise sanitaire qui perdure.

 

 

Les écoles étant restées fermées pendant plusieurs mois, d'autres peinant à assurer des cours à distance et le digital nomadisme se développant de plus en plus ; l’école à la maison s'est avérée être un excellent moyen pour renouer les liens familiaux dans un cadre pédagogique flexible. La scolarité à domicile ne nécessite pas d'efforts en termes d'adaptation et d’intégration.

 

 

 

Cela reste une pratique contestée dans de nombreux pays car elle empêche l’enfant de socialiser avec d’autres enfants et d’apprendre les rudiments de la vie en communauté. En revanche, d’autres pays reconnaissent l’école à la maison comme un mode d'enseignement à part entière.

 

Le choix est vaste en matière de scolarité, même si cela dépend en partie de vos moyens financiers et de l'offre scolaire dans votre pays d'expatriation. Assurez-vous de prendre en compte les besoins de vos enfants voire de les consulter dans le processus de choix. Ils seront toujours plus impliqués s’ils ont le sentiment d’avoir choisi leur voie.

 

Pour reprendre une citation du célèbre Sénèque :

 

« C'est la vie qui nous apprend et non l’école »

Article rédigé en partenariat avec :

 

Expat.com est la plateforme de référence de la vie à l'étranger. Comptabilisant plus de 3 millions de membres, elle fournit gratuitement des informations, conseils, des opportunités de networking et des services. C’est ainsi l’outil incontournable pour réussir son expatriation.